Les RIA (robinets d’incendie armés) :

Ce sont des dispositifs de premier secours présents dans les ERP ou les établissements industriels. Ils se composent d’un tuyau semi-rigide alimenté en eau. La déclinaison avec additif existe pour davantage de polyvalence en matière d’attaque des différents types de feu (PIA).

 

Dans les locaux présentant un « risque courant », les RIA doivent être disposés de telle sorte que tout point de l’établissement soit couvert par 1 RIA.
Dans les locaux présentant un « risque important », les RIA doivent être disposés de telle sorte que tout point de l’établissement soit couvert par au moins 2 RIA.

Une vérification doit-être effectuée :

  • tous les mois par le personnel interne (vérification visuelle)
  • tous les 3 mois par les personnels compétents interne (vérification fonctionnelle)
  • tous les ans par un technicien compétent ou un organisme agréé (vérification technique)

 

 

Les poteaux incendie, ou point d’eau incendie (PEI) :

Les propriétaires (ou l’exploitant) disposant d’un poteau incendie privé doivent effectuer, à leur charge, au maximum tous les 3 ans, les différents contrôles. Le compte rendu de vérification doit ensuite être transmis au maire ou (au président de l’EPCI à fiscalité propre) ainsi qu’au SDIS 34.

La réglementation distingue 3 types de contrôles :

  • Les actions de maintenance préventive et corrective: destinées à préserver les capacités opérationnelles des PEI (vérification de la présence d’eau et de la manœuvrabilité des appareils)
  • Les contrôles techniques périodiques : destinées à évaluer la capacité des PEI (controles fonctionnels, de pressions et de débits, état technique général, signalisation et protection, etc… à effectuer au maximum tous les 3 ans)
  • Les reconnaissances opérationnelles (reconnaissances effectuées par le SDIS 34 pour son propre compte, au maximum tous les 2 ans, afin d’améliorer leur connaissance de la zone et donc d’améliorer leur capacité d’intervention)

 

 

Les colonnes sèches :

Les colonnes d’incendie :

Les colonnes d’incendie (sèches ou humides), sont des tuyauteries rigides installées à demeure dans des bâtiments ou structures et destinées à l’usage des services d’incendie et de secours pour l’alimentation en eau des lances incendie.

De même que pour les autres matériels de sécurité incendie, les colonnes d’incendie doivent être la cible d’une attention particulière et être vérifiées régulièrement. En effet, elles sont souvent l’objet de dégradation ou de vandalisme qui peuvent nuire à la protection des usagers.

La norme NF S61-759 d’août 2011 prévoit une vérification des colonnes sèche trimestriellement, pour les contrôles dits « visuels », annuellement pour les essais hydrostatiques et tous les 5 ans pour les essais hydrauliques en régime d’écoulement. Ces essais doivent être obligatoirement effectués sous eau et permettre de déceler toute défaillance présente sur la colonne, entre-autre,  grâce à des mesures de pression et de débit.